Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 13:08

Les parents devraient parler de leur succession avec leurs enfants. C’est ce que pensent 43% des Belges, selon une enquête de la rédaction auprès de plus de 1.000 personnes. Les réticences traditionnelles face à ce sujet s’estompent. Voici donc des conseils pour une bonne discussion sur votre succession.

Non, nous ne sommes pas un peuple extraverti. Et cela ne s’améliore pas quand il s’agit de parler de la transmission de ce que nous avons accumulé durant notre vie. Une enquête de la rédaction réalisée auprès de 1.000 Belges dans le cadre de "La Semaine de l’Argent", montre qu’une majorité d’entre nous sont prêts à changer d’attitude le moment venu. 23% des personnes interrogées jugent préférable que les parents n’informent pas leurs enfants de leurs intentions. Mais 43% pensent le contraire. Et les 34% qui sont sans avis sur le sujet, ne verraient probablement pas d’inconvénient à parler de leur succession avec leurs enfants.

Les parents hésitent et ont souvent tendance à repousser ce genre de conversation à plus tard. C’est compréhensible. Personne n’a l’intention de mourir. Mais cela risque de compliquer sérieusement la transmission d’un patrimoine. "L’absence de dialogue peut générer de l’angoisse et de la méfiance, car il y a toujours quelqu’un qui se sent exclu. Cela peut être à l’origine de conflits latents qui, la plupart du temps, remonteront violemment à la surface au moment du décès du dernier parent", explique Alain Nijs. Les conflits autour des héritages ne sont pas exceptionnels.  

5 conseils pour une bonne discussion sur votre héritage
  • Donnez dès que possible des responsabilités financières à vos enfants.
  • Soyez ouvert à la discussion sur votre patrimoine, sans entrer dans les détails financiers ou dire que vous détenez la vérité absolue.
  • Ne faites rien dans la précipitation et ne vous laissez pas mettre sous pression.
  • (Pour des patrimoines importants), transformez la discussion en un processus partici- patif où chacun peut exprimer ses aspirations, ses souhaits, ou ses craintes.
  • Veillez à ce que chaque héritier ait un rôle à jouer dans la transmission, de façon à ce que personne ne se sente exclu ou lésé.

 

Le risque que cette discrétion bien intentionnée soit finalement source de problèmes, augmente avec l’importance du patrimoine. "Un couple ordinaire qui dispose d’une maison et d’un peu d’argent à la banque, a peu intérêt à faire des donations et encore moins à en parler avec ses enfants", explique Bénédicte Strobbe, notaire à Waregem. "Il suffit aux parents de passer pour nous faire part de leurs souhaits et adapter éventuellement leur contrat de mariage." (voir encadré)

L’objectif de toute famille fortunée doit être de maintenir son patrimoine aussi longtemps que possible. Si la famille est propriétaire d’une entreprise, elle doit se préoccuper à temps de la succession. Cela ne réussit que si on peut simultanément maintenir l’harmonie dans la famille. "Au lieu de partir d’un plan juridico-fiscal, il faut se montrer ouvert à la discussion et développer une culture du débat dans la famille", poursuit-il. Une bonne discussion autour de la table de la cuisine peut être le ciment qui permettra de jeter les bases d’un vrai dialogue, même si, en soi, ce genre de discussion est trop fragmentaire. Si on en reste là, des fausses suppositions et des malentendus pourront surgir".

Partager cet article

Repost 0
invest-conseil - dans finances
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : l'économie pour tous
  • : le blog a pour but de permettre à toute personne de suivre l'évolution de l'éconnomie
  • Contact

Recherche

Liens