Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 11:55

La baisse généralisée des taux ces dernières semaines a mis sous pression les rendements des épargnants. Cette tendance va-t-elle se renforcer sous l’effet du taux négatif des obligations à court terme de l’Etat belge?

Cette semaine, le taux belge à court terme est tombé sous zéro pour la première fois de l’histoire du pays. Mardi, le Trésor public a ainsi pu emprunter de l’argent à trois mois à un taux de -0,016%. Un taux qui devient soudainement négatif n’est pas, en soi, alarmant. "Ce taux négatif n’aura pas d’impact immédiat sur les produits", explique-t-on chez KBC. Ce qui importe le plus, c’est que la tendance à la baisse des dernières semaines s’intensifie. L’impact de ce phénomène est devenu clairement visible au cours de cette période.

Comptes d’épargne

"Ces taux négatifs ne changeront rien à la rémunération des comptes d’épargne. C’est en effet généralement le taux de base de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui sert de référence en la matière", explique Frank Lierman, économiste en chef chez Belfius. Lorsque, début juillet, la BCE a baissé son taux directeur à 0,75%, de nombreuses banques lui ont emboîté le pas. "Si la BCE diminue encore son taux de base et si les taux d'intérêt continuent à s’effriter, les taux des produits d’épargne continueront à baisser" poursuit Lierman. Raison pour laquelle il faudra surtout observer les banques qui n’ont pas encore adapté leurs taux. Un jour à peine après le passage du taux belge en-dessous de zéro, Belfius baissait en effet les taux de tous ses comptes d’épargne (à l’exception de son compte d’épargne classique).

Comptes à terme

Même si le taux négatif ne concerne que des échéances à court terme, la tendance baissière se manifeste sur l’ensemble de la courbe des taux. "De plus, les taux des comptes à terme suivent de plus près les taux professionnels. Il y aura donc bien un impact" explique Lierman. C’est déjà ce qui est apparu ces dernières semaines: plusieurs banques - dont KBC, BNP Paribas et ING - ont sabré dans les taux de leurs comptes à terme. Il y a gros à parier que de nouvelles baisses se produiront si les taux bas se maintiennent encore un certain temps.

Emprunts hypothécaires

Les emprunts hypothécaires prennent aussi les taux de marché (long terme) comme référence. Mais il n'y a pourtant aucun lien automatique entre les deux. "Les taux des emprunts hypothécaires sont en effet fonction de toute une série de facteurs: les taux du marché, mais aussi les garanties, la durée de l’emprunt, la relation avec le client, les capacités de remboursement et le risque", explique KBC. "La baisse des taux a déjà abouti à des taux hypothécaires historiquement bas. Et je ne m’attends pas à ce qu’ils baissent encore sensiblement", conclut John Romain d’Immotheker.

Partager cet article

Repost 0
invest-conseil - dans finances
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : l'économie pour tous
  • : le blog a pour but de permettre à toute personne de suivre l'évolution de l'éconnomie
  • Contact

Recherche

Liens